Aménagement de la ligne de tram 9 et réaménagement de l’espace public

Ce projet vise l’aménagement d’une nouvelle ligne de tram 9 entre Simonis, l’hôpital UZ et le stade Roi Baudouin. Cette ligne proposera une offre de transport public moderne et efficace. À un stade ultérieur, cette ligne sera étendue jusqu’au plateau du Heysel (ne fait pas partie de la mission de Sweco). Le projet prévoit aussi la construction d'un parking souterrain sous la Place du Miroir à Jette.

Faits

Lieu : Bruxelles, Jette, Ganshoren

Client : Ministère de la Région de Bruxelles-Capitale – Bruxelles Mobilité

Période : 2009 - …

Partenaire : SUM

Disciplines : Conseil environnement & circulation, Mobilité, Circulation, Modélisation du trafic, Parkconsult, stabilité, techniques spéciales

Services : Engineering, Étude mobilité, Expertise, Modélisation, Analyse de scénario, Validation, de l’avant-projet à la réception provisoire

La ligne de tram 9 reliera les lignes de métro (Simonis-Heizel), Jette et l’est de Ganshoren. Ce projet favorise l’accès au cœur commercial de Jette (Place du Miroir), aux écoles, à la Cité modèle, à l’hôpital UZ Brussel et au Heizel. Tout au long du tracé, l’espace public sera réaménagé de façade à façade. Les riverains comme les usagers de la route bénéficieront ainsi d'un confort accru. Le tram aura un site propre, les carrefours seront plus sûrs, les piétons et cyclistes auront des aménagements sûrs et de meilleure qualité. Une attention particulière est également accordée au stationnement, tant sur la voie publique que dans des parkings souterrains.

Tracé
Au départ de la station souterraine Simonis dans le quartier de la basilique de Koekelberg, la nouvelle ligne de tram desservira ensuite successivement la place Reine Astrid (Place du Miroir), le square du Centenaire et le parc Roi Baudouin jusqu’à l’Ancienne Barrière. Ensuite, son tracé passera par l’Avenue du Laerbeek pour rejoindre l’UZ Brussel. Enfin, le tram roulera par l’Avenue de l’Arbre Ballon et l’Avenue du Général de Ceuninck jusqu’à l’Avenue Houba De Strooper. La longueur totale du tracé s’élève à environ 5,5 km et traverse un tissu urbain très diversifié : la typologie d’une expansion urbaine au 19e siècle, puis le centre historique de Jette et enfin l’expansion urbaine plus récente datant de la deuxième moitié du 20e siècle.

Microsimulation de la circulation dans Jette
Le tracé de cette ligne longe entre autres la zone de l’hôpital universitaire à Jette avec les axes importants que sont l’Avenue de l’Exposition, l’Avenue du Laerbeek et l’Avenue de l’Arbre Ballon. Comme cette zone constitue aussi un carrefour important dans le désenclavement de la périphérie nord de Bruxelles - avec la congestion qui en découle -, une analyse quantitative de la fluidité du trafic est essentielle. Une microsimulation a permis d’élaborer une analyse objective de différents concepts d’avenir. Quelques données de mobilité complexes ont ainsi aussi pu être découvertes grâce à ces simulations.

Réaménagement de l’espace public
Avec l’intégration de la nouvelle ligne de tram, c’est tout l’espace public qui est réaménagé de façade à façade. Ce projet tient notamment compte des éléments suivants :

  • le développement économique (marché dominical de Jette et quartiers commerçants),
  • l’environnement naturel (conservation de vieux arbres d’alignement le long du tracé),
  • la qualité des services des transports publics,
  • la fluidité du trafic sur les axes de circulation concernés,
  • la cohabitation des différents usagers de l’espace public,
  • les exigences en matière de mobilité douce,
  • les zones naturelles (avec passage de la faune) et les sites patrimoniaux adjacents,
  • les nuisances potentielles pour les riverains,
  • les problèmes liés aux inondations,
  • les besoins en stationnement,
  • les développements sur le site UZ.

 Place Reine Astrid (Place du Miroir)
Un parking souterrain pouvant accueillir 199 véhicules est aménagé sous la partie ouest de la Place Reine Astrid et un tronçon de l’Avenue de Jette. Le parking comptera trois niveaux, qui seront chacun constitués de deux demi-niveaux. Grâce à ces niveaux, toute la construction peut être bâtie de façon très compacte. La construction du parking souterrain permet de dégager de la place en surface. La Place du Miroir est ainsi transformée en un lieu de rencontre sans voiture pour les riverains, idéal pour l’organisation du marché dominical. L’objectif du projet est de créer une place solide et fonctionnelle où il sera agréable, dans le futur, de se prélasser en terrasse, sur un banc au soleil ou à l’ombre des arbres tout en laissant les enfants jouer autour de la fontaine.

La construction du parking souterrain repose sur la méthode Stross. Autrement dit, on commence dans un premier temps par construire les murs et le toit plat. Un puits de construction ouvert entraînant des nuisances pour les commerçants et les riverains n’est en effet pas nécessaire. Pendant la période de construction, la zone au-dessus du parking peut donc encore être utilisée pour le marché ou comme zone de stationnement.

spiegelplein
©
SUMProject

spiegelplein
©
Jan De Nul

spiegelplein
©
Jan De Nul