0 of 0 for ""

Sweco collabore à la construction d’une nouvelle centrale de récupération d’énergie

La nouvelle installation de récupération d’énergie de l’entreprise énergétique E.ON Power Plants Belgium réutilisera le syngas, un produit résiduel de l’entreprise chimique Imerys Graphite & Carbon (IGC). Sweco avait déjà été chargée de l’ingénierie conceptuelle de cette nouvelle usine et est maintenant responsable de l’ingénierie détaillée.

Le gaz synthétique ou syngas (mélange de monoxyde de carbone et d’hydrogène) produit par Imerys sera utilisé comme source d’énergie pour alimenter une nouvelle centrale électrique. Le traitement des gaz de fumée prévu entraînera une forte baisse des émissions, ce qui se traduira par une amélioration sensible de la qualité de l’air. La nouvelle centrale, d’une capacité maximale de 29 MW, produira suffisamment d’électricité pour couvrir les besoins annuels du site d’Imerys et de 40 000 ménages de la région.

Un projet énergétique ambitieux

Filip Verheyen, Division Director Industry chez Sweco Belgium, est enthousiaste : « Je suis ravi qu’E.ON Power Plants Belgium ait confié l’ingénierie de détail et l’ingénierie de site à Sweco. En effet, l’ensemble du projet s’articule autour de la récupération durable du gaz de synthèse sur le site de production d’Imerys pour alimenter une nouvelle centrale. Cette démarche s’inscrit parfaitement dans la stratégie de Sweco visant à accélérer la transition énergétique. »

 

« Compte tenu des délais serrés, cette mission ne sera cependant pas de tout repos. Son achèvement est prévu pour le second semestre 2025. Heureusement, notre expertise multidisciplinaire et notre capacité à travailler en co-ingénierie avec différents partenaires nous permettront d’avancer rapidement. En outre, nous disposons d’atouts supplémentaires, tels que notre méthodologie de projet “Fit for Use” et l’intégration de la durabilité dans toutes nos conceptions. »

Valeur ajoutée grâce à une expertise ciblée

Tom Van Den Noortgaete, Division Director Energy & Environment chez Sweco Belgium, ajoute : « Cette mission illustre parfaitement l’importance de la coopération entre les différentes parties prenantes et les avantages d’une expertise multidisciplinaire. Sweco connaissait déjà bien ce projet durable, qui a débuté en 2018 par une étude sur les opportunités de l’hydrogène dans les parcs d’activités, commanditée par la société provinciale de développement POM Antwerpen. »

 

« Sweco a analysé ces opportunités et présenté trois scénarios de valorisation de l’hydrogène, dont le concept actuel. Nous avons commencé l’ingénierie conceptuelle en 2020. Le couronnement de notre travail est à présent l’ingénierie de détail de cette centrale à haute performance de 29 mégawatts. »

Impact positif sur l’environnement
D’une part, l’électricité produite par la centrale de récupération d’énergie permettra d’éviter la libération de plus de 25 000 tonnes d’émissions de CO2 générées chaque année par les installations classiques de production d’électricité (sur la base des émissions moyennes de CO2 engendrées par la production d’électricité en Flandre). D’autre part, ce projet contribuera, par le biais du traitement des gaz de fumée (systèmes DeNOx et DeSOx, par exemple), à améliorer la qualité de l’air au niveau local grâce à la réduction des émissions de soufre et d’azote.

La durabilité au cœur des préoccupations d’E.ON et d’Imerys
E.ON Power Plants Belgium appartient au groupe allemand E.ON et est spécialisée dans le développement, la réalisation, le financement, l’exploitation et l’optimisation d’installations pour la production locale de chaleur et d’électricité, soit combinée, soit en cogénération.

Imerys est le leader mondial de la production de matières premières minérales pour l’industrie. Le site de Willebroek est spécialisé dans les solutions à base de graphite et de carbone. L’un des produits fabriqués est le noir de carbone, une poudre noire utilisée comme additif conducteur dans les batteries lithium-ion et les polymères. Imerys prévoit d’augmenter sa capacité de production de noir de carbone pour répondre à la demande croissante de batteries lithium-ion qui jouent un rôle important dans la transition énergétique.

Illustration : © E.ON