0 of 0 for ""

Sweco conçoit une usine d’hydrogène vert en Norvège

INOVYN, une filiale de l’entreprise chimique INEOS, prévoit de construire l’une des premières usines d’hydrogène vert en Norvège. Cette installation d’électrolyse aura une capacité de 20 mégawatts. Les experts belges et norvégiens du bureau d’ingénieurs Sweco ont déjà étudié la faisabilité de ce projet et se chargeront également de l’ingénierie conceptuelle.

Filip Verheyen, Division Director Industry chez Sweco Belgium, déclare : “INOVYN a trouvé en Sweco un partenaire d’ingénierie expérimenté pour le développement de ses projets d’hydrogène, ainsi que pour les études de faisabilité et les étapes ultérieures d’ingénierie de ces projets. Le premier fruit de notre collaboration sera le projet Aquarius en Norvège, dans lequel Sweco a déjà participé à l’étude de faisabilité (FEL1). Pour la nouvelle mission “ingénierie conceptuelle – phase de sélection” (FEL2), nous élaborerons une base de conception étendue. Cela permettra de renforcer la position de Sweco en tant que pionnier des projets d’hydrogène durable en Europe.”

 

Gaëlla Delcour, Operational Manager Process, Chemicals & Sustainable Solutions chez Sweco Belgium, ajoute : “Sweco dispose d’un certain nombre d’atouts importants, tels que son expertise technique dans l’ingénierie des installations de processus industriels et sa grande expérience des études sur l’hydrogène. Il suffit de penser à l’implication active de Sweco dans les usines d’hydrogène vert pour Vision H2 dans le North Sea Port et pour Hyoffwind à Zeebruges. En outre, nous pouvons faire appel à nos experts locaux en hydrogène en Norvège. Nous disposons ainsi, déjà, d’une vaste représentation sur place, ce qui profite grandement à l’exécution et à la planification professionnelles du projet.”

L’hydrogène vert et l’innovation vont de pair
Le monde des affaires européen encourage de plus en plus la demande d’hydrogène renouvelable ou vert comme matière première pour ses processus industriels. Lors de la production d’hydrogène vert par électrolyse avec de l’électricité durable d’origine éolienne, aucun CO2 n’est libéré. L’hydrogène joue donc un rôle clé dans l’industrie (de transformation) sans CO2 du futur.

Sur le site de Rafnes en Norvège, INOVYN produit de l’hydroxyde de sodium, du chlore et du chlorure de vinyle monomère. La nouvelle installation d’électrolyse de 20 MW produira de l’hydrogène et de l’oxygène purs par électrolyse de l’eau, en utilisant de l’électricité verte. Le projet Aquarius permettra de réduire les émissions de CO2 de 22.000 tonnes et de diminuer l’empreinte carbone des entreprises INEOS en Norvège.

Le développement technologique du projet Aquarius est axé sur l’intégration de l’électrolyse de l’eau sans perturber le processus pétrochimique. Les technologies individuelles doivent toutes fonctionner ensemble avec une grande fiabilité pour que le projet réussisse. Cela implique d’innover dans le domaine de la gestion du processus, des essais et du développement de nouveaux modèles et systèmes.

Photo: © INEOS/INOVYN

Share via
Copy link
Powered by Social Snap