0 of 0 for ""

Les villes doivent développer leur résilience face à des canicules


Le coronavirus a démontré que nos aînés constituaient un groupe à haut risque mais le réchauffement de l’Europe constitue aussi une autre menace sérieuse. Les Européens sont plus nombreux à mourir de canicules que de toutes les autres catastrophes naturelles combinées. Nous devons faire plus pour préparer et adapter nos villes à l’avenir, conclut Sweco dans le dernier de ses rapports Urban Insight.

Les canicules vont augmenter d’intensité, de fréquence et de durée à l’avenir. Les effets de celles-ci et d’autres changements climatiques seront de plus en plus tangibles dans nos villes densément peuplées à la croissance rapide. Entre-temps, les Européens vieillissent. Le nombre de personnes de plus de 65 ans augmente rapidement tandis que, d’après les prévisions, le nombre d’octogénaires va plus que doubler d’ici à 2060.

Les citoyens déjà vulnérables, tels que les personnes âgées et les enfants très jeunes, sont habituellement les plus touchés. Par conséquent, nous devons gérer et mettre en œuvre les mesures nécessaires dans nos villes afin de protéger les plus vulnérables.

« À l’avenir, il est probable que le nombre de pandémies mondiales va augmenter. Les besoins durant ces périodes sont quasi les mêmes qu’en période de canicule. Nous devons avoir accès à des espaces verts et bleus spacieux en plein air, proches de nos domiciles, afin que nous puissions marcher, jouer, courir, faire du vélo et pratiquer du sport en toute sécurité : des lieux où nous pouvons soigner notre bien-être mental et physique en respectant la distanciation sociale » explique Enrico Moens, Senior Expert Climate Change Adaptation chez Sweco.

Les technologies disponibles aujourd’hui pour gérer la menace d’une chaleur extrême sont de plus en plus nombreuses. Une conception plus passive et une thermorégulation dynamique des bâtiments par un ombrage de l’enveloppe des bâtiments sont de bons exemples. Les techniques améliorées et innovantes de planification spatiale pour l’intégration de la résilience urbaine dans les plans et projets sont également des exemples positifs. Les solutions sociales, telles que les changements de comportement et la mise en place de réseaux de communication efficaces sont essentielles également.

« Building resilience: being young and getting old in a hotter Europe » est le troisième d’une série de rapports Urban Insights de Sweco sur le thème de l’action climatique. Dans le rapport, nos experts mettent en lumière les données, faits et conclusions scientifiques spécifiques nécessaires pour planifier et concevoir des environnements urbains futurs sûrs et résilients.

PLUS D’INFOS
www.swecourbaninsight.com